21
Déc
Soutenance de stage

Soutenance de stage : comment la réussir à coup sûr ?

Le stage est effectué, le rapport est rédigé… place maintenant à la soutenance. Dans cet article, nous vous proposons quelques astuces pour bien réussir cet exercice souvent difficile pour les étudiants, au premier abord.

Décider du contenu de votre présentation

Il s’agit de focaliser et de contextualiser l’exercice en fonction du temps dont vous disposez, une dizaine de minutes, ainsi que de ce que vous voulez en mettre en évidence. Autrement, il s’agit de faire un script de votre présentation, mais toujours avec vos arguments. Il est clair que dans les dix minutes que vous aurez probablement, vous ne pourrez pas dérouler tout le contenu de votre rapport de stage. Par conséquent, vous devez vous concentrer et sélectionner les éléments que vous intégrerez dans votre présentation. Analysez bien votre travail et sélectionnez vos forces : vos suggestions, vos innovations, vos propres contributions ou des idées pertinentes que vous avez analysées, en laissant de côté les problèmes généralement connus de tous.

Préparer la première impression

La première impression est toujours décisive lorsque vous démarrez votre présentation et que vous devez la défendre en public, surtout devant des examinateurs. Pour cette raison, vous devez la soigner et la préparer méticuleusement, en répétant plusieurs fois votre présentation. Gardez toujours à l’esprit que même les présentations improvisées, font l’objet au préalable d’une répétition.

De plus, l’image que vous donnerez de vous-même en tant que professionnel attireront autant l’attention que votre argumentation. Ainsi, si vous devez utiliser la souris de l’ordinateur ou un pointeur, rappelez-vous que vous devez également prendre en main au préalable son utilisation, afin de savoir exactement comment cela fonctionne. Mais ce qui vous donnera le plus de sécurité le jour de votre présentation, est le fait d’arriver à l’avance dans la salle et de vérifier que tout fonctionne normalement : diapositives de votre logiciel de présentation, pointeur et souris de l’ordinateur.

Faciliter la conception et l’utilisation des diapositives et autres éléments audiovisuels

Vos diapositives ou tout autre support audiovisuel que vous utiliserez pour soutenir votre présentation, doivent être conçus de manière à être facilement lisibles et compréhensibles pour tout le monde. Il faut veiller à éliminer les éléments superflus qui pourraient détourner l’attention par rapport à ce qui est vraiment intéressant. Les tailles de polices doivent être choisies de manière à pouvoir être vue, même au fond d’une salle, les interlignes soigneusement sélectionnés pour le confort de lecture, et votre présentation ne doit contenir que ce qui est nécessaire. Une présentation encombrée d’informations ne sera pas agréable à lire.

Bien introduire et bien conclure

Il est toujours difficile de démarrer un processus de communication. C’est pourquoi, il est conseillé de répéter à l’avance. Car, le silence et le stress sont plus facilement maitrisés, si la répétition n’a pas été négligée.

Et comme pour l’introduction, la conclusion a également toute son importance. Vous pouvez terminer, en précisant qu’en raison de limitations dans l’utilisation de l’espace (dans le document écrit) et du temps (dans l’exercice oral), vous êtes conscient qu’il y a des points que vous n’avez pas développés mais que vous pourrez apporter plus d’éclaircissements, en répondant aux questions du jury.